Suivez-nous
Suivez-nous

Ma mairie

Cavaillon , la porte du Luberon

Ville du Luberon, Cavaillon se situe en Provence, à 30 km d'Avignon, 60 km de Marseille, avec une sortie sur l'autoroute A7 permettant un accès rapide en centre ville.

Cavaillon, une ville pour tous ! 

 Au 1er janvier 2019, on compte 26 985 habitants à Cavaillon.

Idéalement située géographiquement, Cavaillon est une ville très attractive tant pour les entreprises que pour les particuliers.

Basée sur un site géographique d’exception, le long de la Durance et au pied de la colline Saint-Jacques, Cavaillon est une ville charmante où les touristes découvrent un patrimoine remarquable disséminé au travers de tous les quartiers.

Forte de 2 piscines, 9 gymnases, 8 écoles maternelles et élémentaires, 4 collèges, 2 lycées, une médiathèque, une Scène Nationale, un conservatoire de musique, un CCAS… Cavaillon est une commune où les familles peuvent s’installer en toute quiétude.

Venez découvrir…

La colline Saint-Jacques, petit morceau détaché du Luberon, est une place forte naturelle aujourd'hui considérée comme le jardin de Cavaillon. Depuis son sommet, la ville s'offre toute entière dans un paysage façonné par l'homme : les champs bordés de cyprès et irrigués par de multiples canaux s'étendent dans la campagne environnante ponctuée de fermes et de moulins.
Le canal Saint-Julien, crée au 12e siècle, est un des éléments importants dans le paysage. Il s'étend peu à peu depuis Mérindol, arrose Cavaillon et file au-delà du Coulon, au nord de la ville, qu'il enjambe grâce à un aqueduc du 16e siècle.

L'évocation du terroir de Cavaillon serait incomplète sans citer Les Vignères, hameau faisant partie intégrante de la commune où la chapelle Notre-Dame, édifiée sur des ruines d'époque romaine, offre le charme d'une chapelle rurale au décor roman.

Quelques distances par la route :

  • Paris-Cavaillon 700 km
  • Lille-Cavaillon 900 km
  • Strasbourg- Cavaillon 680 km
  • Lyon-Cavaillon 240 km
  • Bordeaux-Cavaillon 570 km
     

Cavaillon possède : 

  • Une Médiathèque
  • Un théâtre, labellisé Scène nationale
  • Une Maison des Jeunes et de la Culture
  • Un Conservatoire de Musique Agréé
  • 8 écoles maternelles
  • 8 écoles primaires
  • 4 collèges
  • 2 lycées
  • De nombreuses installations sportives
  • Un Centre d'Action Sociale
  • Des maisons de quartiers
  • Une Mission Locale pour l'Emploi
  • Un Marché d'Intérêt National
  • Des Zones d'Activités
De Kabellion à Cavaillon

Après l’occupation celto-ligure (tribu des Cavares) puis gallo-grecque (ville de Kabellion) de l’oppidum de Saint-Jacques, la paix romaine permet l’établissement d’une cité (Cabellio) dans la plaine. Située au confluent des vallées de la Durance et du Calavon, proche de la voie Domitienne, la ville est déjà un centre d’échanges. Elle possède même un temps son propre monnayage (de -43 à -23 avant notre ère). L’arc tétrapyle aujourd’hui situé place du Clos témoigne de l’essor de la petite cité romaine sous le règne de l’empereur Auguste (Ier s. av. J.-C.).

 


J.-B. Laurens, v.1845


Au Moyen Âge, après être passé sous la domination des comtes de Provence puis des comtes de Toulouse, le petit évêché (IVe s.), devient terre des papes en 1274, à l’instar du Comtat-Venaissin. La ville se développe au sein de remparts. Autour du groupe épiscopal, les demeures nobles s’implantent, les marchands s’activent et de nombreux couvents s’installent. La richesse du terroir naît de deux savoir-faire : l’irrigation (canal Saint-Julien, XIIe s.  ; aqueduc de la Canaù, canal de Cabedan-Vieux, XVIe s. ; canal de Cabedan-Neuf, XVIIIe s.) et la culture précoce des maraîchages (primeurs) à partir du XVe s. (melon cantaloup, artichaut, pêche…).

Après des siècles agités (guerres de religion - sac de la cathédrale par le baron des Adrets en 1562 ; épidémies – peste de 1629), le calme et la prospérité du XVIIIe siècle permettent à la ville de se transformer, de s’embellir de réalisations architecturales publiques ou privées (Hôtel de ville, synagogue, chapelle de l’hôtel-Dieu, hôtels particuliers).

Cavaillon abrite, depuis le Moyen Âge jusqu’à la Révolution, l’une des quatre communautés juives des États du pape. La carrière (« rue » en provençal) hébraïque s’organise autour de la synagogue, de la boulangerie et des bains rituels. Soumise par l’autorité papale à une situation de tolérance et de discrimination mêlées, cette communauté a développé par ses traditions, son art décoratif, sa langue, une spécificité culturelle à la fois hébraïque et comtadine. La synagogue, reconstruite en 1774 dans un style baroque provençal, en reste un éloquent témoignage.

La ville sort de ses murs au début du XIXe siècle, alors que les remparts sont démantelés au profit de larges promenades ombragées (les cours) et de grandes places (du Clos, de la Couronne). Des ateliers et usines s’installent au nord-est, le long du canal Saint-Julien (cours Gambetta). Les quartiers sud se vouent quant à eux au commerce des primeurs, en pleine expansion avec l’arrivée du chemin de fer (1865). Autour de la nouvelle gare, c’est tout un quartier qui s’urbanise.

La première moitié du XXe siècle voit s’accroître encore les activités liées à l’agroalimentaire qui attirent une main d’œuvre nombreuse venue de l’extérieur (Italie notamment). Après la dernière guerre, la ville doit répondre aux enjeux des Trente glorieuses : un essor démographique énorme doublé d’un fort courant migratoire dû à l’essor des activités. De grands ensembles de logements collectifs se développent au nord (quartier des Condamines) et des lotissements individuels essaiment sur toute la périphérie.

LES VIGNÈRES

Le Hameau des Vignères se situe à la sortie de Cavaillon, sur la route de l’Isle-sur-la-Sorgue.
Village à part entière, il fonctionne avec une annexe de la mairie principale de Cavaillon, un bureau de Poste, un groupe scolaire (maternelle et élémentaire) et une église.
Très agréable à vivre, les habitants bénéficient également de commerces de proximité et d’un jardin public installé en 2010 par la Ville.
Monsieur David Roche est l'adjoint délégué aux Vignères 

Annexe Mairie des Vignères

Hameau des Vignères
Rue des Vendangeuses

Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h
Tél / Fax : 04 90 71 36 93  
annexe.vigneres@ville-cavaillon.fr

 

Agence Postale Communale

Hameau des Vignères
Rue des Vendangeuses

Réservée en priorité aux habitants du Hameau
Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30.
Tél : 04 90 71 12 14

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies utiles à la réalisation des statistiques de visites.

Plus d'informations